Dans le processus de choix d’un laboratoire spécialisé en génie civil, un des principaux critères de sélection est les moyens techniques en possession dudit laboratoire. En effet, avoir des ressources complètes contribue à optimiser la qualité et la fiabilité des résultats de recherche. Mais quels sont ces matériels essentiels ? Afin d’y répondre, voyons dans cet article la liste des principaux outillages d’un laboratoire de génie civil à Madagascar.

Les matériels pour l’analyse du sol

Pour étudier les caractéristiques du sol, l’une des premières analyses à effectuer est l’analyse granulométrique. Cette analyse permet de connaître la proportion ainsi que la répartition des grains dans un échantillon de sol. Pour ce faire, le laboratoire peut recourir à plusieurs méthodes, le plus courant étant la méthode par tamisage. Les outils nécessaires pour cela sont des tamis de lavage, des séries de passoires, des couvercles et un granulomètre laser pour la méthode par diffraction laser.

laboratoire génie civil Madagascar

Ensuite, il y a les outils permettant de déterminer des indicateurs de qualité du sol dans le cadre des limites d’Atterberg, de l’équivalent de sable ou encore de l’essai CBR et Proctor. Pour ces essais, le laboratoire génie civil à Madagascar doit s’équiper :

  • D’assiettes et de bols émaillés ;
  • D’une balance de précision ;
  • D’un appareil Casagrande ;
  • D’éprouvettes ;
  • De moules Proctor et CBR ;
  • D’anneaux dynamométriques ;
  • D’agitateur mécanique ;
  • Etc…

À noter qu’il s’agit d’un inventaire non-exhaustif.

Les matériels pour l’essai de granulats et de béton

Les essais effectués sur des granulats ont pour but de déterminer la résistance de ces derniers face à l’usure. Pour ce faire, le laboratoire doit recourir à plusieurs calculs et à plusieurs outils comme, par exemple :

  • Des étuves ;
  • Des moules et des cuvettes ;
  • Une balance semi-automatique ;
  • Des séries de tamis ;
  • Un appareil Micro-Deval Complet ;
  • Un concasseur.

En ce qui concerne le contrôle sur béton, les outils utilisés varient selon les contrôles à effectuer. Pour les essais sur béton frais, par exemple, il faut une bétonnière, un cône d’Abrams, une tige de piquage, un bac de prélèvement, une plaque de base et bien d’autres encore.

Pour les essais sur béton durci, il faut des accessoires pour la résistance brésilienne, une brosse métallique, un instrument tomographique par ultrason et une aiguille vibrante.

Pour les autres contrôles comme le coulis d’injection ou les essais sur matériaux à base de liant hydraulique, le laboratoire a besoin :

  • D’un cône de MARSH et de son support ;
  • D’un godet de filtre ;
  • Un chronomètre ;
  • D’un calibre de coefficient volumétrique.

D’autres matériels sont à prévoir en fonction des essais à effectuer.

Pour finir, il y a les essais in-situ qui nécessitent des outillages spécifiques. On cite, entre autres, un appareil scissomètrique ou encore un appareil pénétromètre statique.

En outre, il convient de noter que les moyens techniques à utiliser dépendent des missions du laboratoire génie civil Madagascar. Les ressources peuvent ainsi varier d’un bureau d’étude à un autre.